Scandales et corruption à l’époque contemporaine – Olivier Dard, Jens Ivo Engels, Andreas Fahrmeir et Frédéric Monier (dir.)

Publication de l’ouvrage Scandales et corruption à l’époque contemporaine, sous la direction de Vincent DuclertOlivier Dard, Jens Ivo Engels, Andreas Fahrmeir et Frédéric Monier
Collection : Les coulisses du politique dans l’Europe contemporaine, 3
Armand Colin/Dunod, 2014
Voir le site de l’éditeur

Troisième et dernier volume d’une série consacrée à l’étude des coulisses du politique à l’époque contemporaine, ce livre collectif s’attache à traiter sur un mode universitaire des scandales et de la corruption, objets politiques aujourd’hui particulièrement sensibles et polémiques dans nos sociétés. Si les contributeurs français et étrangers réunis viennent de spécialités différentes, l’approche choisie se veut résolument constructiviste, historique et comparatiste.

Il s’agit en effet, après en avoir questionné les fondements, de poser les jalons d’une histoire de la corruption et de ses pratiques à l’échelle internationale, et singulièrement européenne, du début du XIXe siècle à nos jours. Si les cas français et allemands sont privilégiés, d’autres aires géographiques, de l’Europe latine aux Amériques, font également l’objet d’une attention soutenue. En mettant l’accent sur des moments et des territoires variés, l’ouvrage ambitionne de saisir la constitution de la corruption en question politique et en objet de débats publics. Il s’agit de comprendre ces processus de médiatisation en prêtant attention à la pluralité des acteurs, à la diversité des lieux et des moments, pour mieux saisir la genèse et les évolutions des scandales contemporains, échos de nos interrogations sur les formes du bon gouvernement et sur la morale publique.

Olivier Dard, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Paris-Sorbonne, Jens Ivo Engels, professeur d’histoire moderne et contemporaine à l’université de Darmstadt, Andreas Fahrmeir, professeur d’histoire moderne et contemporaine à l’université Goethe de Francfort, Frédéric Monier, professeur d’histoire contemporaine à l’université d’Avignon sont les coordonnateurs d’un programme de recherche franco-allemand sur l’histoire de la corruption. Ce programme est soutenu par les agences allemande et française de la recherche, ANR et DFG.

Patronage et corruption politiques dans l’Europe contemporaine – Olivier Dard, Jens Ivo Engels et Frédéric Monier(dir.)

Parution de l’ouvrage Patronage et corruption politiques dans l’Europe contemporaine, sous le direction d’Olivier Dard, Jens Ivo Engels et Frédéric Monier
Collection : Les coulisses du politique dans l’Europe contemporaine, 2
Armand Colin/Dunod, 2014
Voir le site de l’éditeur

Second volume consacré à l’étude des coulisses du politique à l’époque contemporaine, ce livre collectif s’attache à traiter sur un mode universitaire du patronage et de la corruption, objets politiques aujourd’hui particulièrement sensibles et polémiques dans les sociétés européennes. Si les contributeurs français et étrangers réunis viennent de spécialités différentes, l’approche choisie se veut résolument constructiviste, historique et comparatiste. Il s’agit en effet, après en avoir questionné les fondements, de poser les jalons d’une histoire de la corruption à l’échelle européenne du début du XIXe siècle à nos jours. Si les cas français et allemands sont privilégiés, d’autres aires géographiques, de l’Europe orientale à l’Europe latine, font également l’objet d’une attention soutenue. En mettant l’accent sur des moments et des territoires variés, l’ouvrage ambitionne de saisir la corruption à travers la pluralité des acteurs qu’elle met en jeu (des hommes politiques dispensateurs de faveurs aux bénéficiaires des recommandations), la diversité des lieux où elle se développe (d’une permanence électorale à un conseil municipal) et des moments où elle prend forme (des opérations électorales à la conclusion de marchés publics). C’est donc à l’histoire d’un ordinaire de la corruption qu’il s’est agi de prêter attention plus encore qu’aux scandales qui feront l’objet d’un troisième volume qui clôturera cette série.

“La corruption et ses critiques”, Cahiers Jaurès, n°209, 2013

Parution du numéro “La corruption et ses critiques” des Cahiers Jaurès, coordonné par Frédéric Monier
N°209, 2013
Plus d’infos sur le site du diffuseur
Plus d’infos sur HAL SHS

Ce numéro thématique coordonné par Frédéric Monier, concerne la question spécifique de la rémunération des élus, ainsi que le financement des partis et des campagnes électorales en Europe, du début du XIXe siècle à la première moitié du XXe siècle.

La politique vue d’en bas. Pratiques privées et débats publics, 19e-20e siècles – Jens Ivo Engels, Frédéric Monier et Natalie Petiteau (dir.)

Parution de l’ouvrage La politique vue d’en bas. Pratiques privées et débats publics, 19e-20e siècles, sous la direction de Jens Ivo Engels, Frédéric Monier et Natalie Petiteau
Collection : Les coulisses du politique dans l’Europe contemporaine, 1
Armand Colin, 2012.
Plus d’infos sur HAL SHS

La politique vue d'en bas : Pratiques privées et débats publics - 19e-20e siècles

Premier volume d’une série consacrée à l’étude des coulisses du politique à l’époque contemporaine, ce livre collectif est consacré à une histoire comparatiste du politique dans l’espace européen. Deux grandes questions sont examinées ici : les formes d’apprentissage de la politique en Europe au temps du Premier Empire d’un côté, les débats publics sur la corruption politique et l’évolution des pratiques de faveur, en France et en Allemagne, de l’autre.
Il s’agit, dans les deux cas, de chercher à savoir comment s’est formé l’homo politicus à l’époque contemporaine, et comment il en est venu à définir le bien commun, en actes et en discours. Au-delà d’une grande diversité dans les terrains d’enquête, ces études dessinent une histoire où les acteurs ordinaires entretiennent des relations complexes avec les gouvernants, où les sphères publiques, si souvent conflictuelles, abritent pamphlets et rumeurs, et où les pratiques de pouvoir révèlent l’existence de normes ambivalentes, voire contradictoires. Autant de jalons pour une nouvelle anthropologie historique du politique à l’échelle européenne.

Jens Ivo Engels, professeur à l’université de Darmstadt, est spécialiste d’histoire politique et culturelle à l’époque contemporaine (XIXe siècle), notamment des questions de corruption en Allemagne, France et Grande-Bretagne. Frédéric Monier, professeur à l’université d’Avignon, travaille sur la France de la IIIe République. Natalie Petiteau est professeur à l’université d’Avignon, où elle dirige des recherches sur l’histoire sociale et politique du premier XIXe siècle.

Legitimation, Integration, Korruption : politische Patronage in früher Neuezit und Moderne – Ronald G. Asch, Birgit Emich et Jens Ivo Engels (Hg.)

Parution de l’ouvrage Legitimation, Integration, Korruption : politische Patronage in früher Neuezit und Moderne, sous la direction de Ronald G. Asch, Birgit Emich et Jens Ivo Engels.
Peter Lang, 2011.
Plus d’infos sur le site de l’éditeur

Cet ouvrage collectif correspond aux actes du colloque organisé à l’université de Darmstadt en mars 2009, dans le cadre d’un précédent programme de recherche dirigé par Jens Ivo Engels – Korruptionsforschung -, avec le soutien de l’agence allemande de la recherche, la DFG.

Politische Patronage findet sich in nahezu allen Gesellschaften. Patronage ist dabei nicht nur ein politisches Instrument, sondern eine Kulturform mit eigenen Codes und Werten. Politische Bedeutung entfaltet Patronage vor allem bei der Integration von Gesellschaften und politischen Systemen. Gleichwohl steht sie stets unter kritischer Beobachtung und bedarf der Legitimation. Formuliert wird die Kritik an der Patronage dabei häufig als Korruptionskritik. Integration, Legitimation, Korruption – diese drei miteinander verflochtenen Dimensionen der Patronage werden an Beispielen von der Frühneuzeit bis ins frühe 20. Jahrhundert behandelt. Der international ausgerichtete Band stellt damit auch die sich wandelnden Bedingungen für Patronage zwischen vormodernen und modernen Gesellschaften dar.
Ronald G. Asch ist Professor für Neuere Geschichte an der Universität Freiburg im Breisgau. Birgit Emich ist Professorin für Neuere Geschichte an der Universität Erlangen-Nürnberg. Jens Ivo Engels ist Professor für Neuere und Neueste Geschichte an der Technischen Universität Darmstadt.

Political patronage is an almost universal phenomenon. It is not just a tool which actors use to achieve certain objectives but a way of life with its own culture, its own values and codes. Patronage is of importance in particular as a means to integrate societies and give coherence to political systems. Nevertheless, it is always subject to criticism – which tends to argue that patronage amounts to corruption – and needs to be legitimized. Integration, legitimation and corruption, these are the three dimensions of patronage which the authors address in looking at examples from the early modern period to the early 20th century. This volume wants to make a contribution to a comparative history of patronage in an international perspective on the transition from pre-modern to modern societies.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search