[Parution] Clientélismes urbains

Clientélismes urbains

Gouvernement et hégémonie politique à Marseille

Cesare Mattina

Septembre 2016, 430 pages, 29 €

  

Retrouver les informations sur l’ouvrage/commander : Clientélismes urbains

 

Présentation: 

 

Attribuer un emploi public, un logement social, un permis de construire, des places en crèche ou un simple titre honorifique est une prérogative des collectivités locales. Loin d’être anodines, ces redistributions de biens publics, matériels ou symboliques, à des individus, des familles, des groupes religieux, des personnalités sont une des modalités du gouvernement de la ville.

 

À partir de l’exemple de Marseille, Cesare Mattina montre comment, dans une ville souvent qualifiée de corrompue, le clientélisme urbain a essentiellement profité aux classes moyennes et petites/moyennes en ascension sociale. Depuis les années Defferre, il a permis aux mêmes groupes sociaux et professionnels, choisis, voire construits – employés des collectivités locales, élites associatives communautaires et de quartier, notables des professions libérales, etc. -, de constituer un « bloc social historique », pour reprendre les termes d’Antonio Gramsci.

 

Croisant dossiers d’archives inédites, entretiens, observation ethnographique, articles de presse et données statistiques, cet ouvrage propose, au-delà du folklore de la « marseillologie », une vision à la fois précise et distanciée d’une des manières de gouverner une ville.

 

Cesare Mattina est enseignant-chercheur au Laboratoire méditerranéen de sociologie (LAMES-CNRS) d’Aix-Marseille Université.

 

 

Sommaire : 

 

 

Introduction

 

Chapitre 1 / LES FONDEMENTS SOCIO-ÉCONOMIQUES DU DEFFERRISME

ASCENSION DES CLASSES MOYENNES URBAINES ET RESSOURCES DE REDISTRIBUTION

La construction historique d’un pouvoir dans la ville : le groupe des compagnons de la Résistance autour de Gaston Defferre

L’alliance de Defferre avec la bourgeoisie marseillaise

L’implantation du socialisme defferrien dans les classes moyennes urbaines

La construction progressive des ressources publiques de redistribution entre le national et le local

Conclusion

 

Chapitre 2 / LES CLASSES MOYENNES DANS LES MACHINES POLITIQUES

TERRITOIRES ET RESSOURCES DE LA CLIENTÉLISATION

Introduction

La demande sociale de biens et de services : une expansion sans démocratisation

Répondre à la demande sociale de biens et de services et « faire du social »

La composition sociale des machines politiques marseillaises

Les leaders et leurs machines dans les quartiers de l’hérédité familiale et politique

Les machines politiques territorialisées et leurs ressources de redistribution (1970-2000)

Conclusion

 

Chapitre 3 / LA POLITIQUE DE LA MACHINE

DISPOSER DES RESSOURCES CLIENTÉLAIRES ET FAVORISER LA « FAMILLE MUNICIPALE »

Disposer de ressources croissantes de redistribution et de clientélisation

À qui distribue‑t‑on ? Priorité aux membres de la « famille municipale »

Consolider et hiérarchiser les avantages du personnel municipal : la continuité historique du « syndicat majoritaire » Force ouvrière

Conclusion

 

Chapitre 4 / L’INVENTION POLITIQUE DES « COMMUNAUTÉS »

LA REDISTRIBUTION DES RESSOURCES MATÉRIELLES ET SYMBOLIQUES COMME MOYEN DE CLASSEMENT SOCIO-ETHNIQUE ET RELIGIEUX

Introduction

Construction sociale et autolégitimation des communautés : « Arméniens », « Juifs » et « rapatriés »

La construction politique des communautés gagnantes

Aux marges de la ville, hors de la redistribution des ressources publiques : les « Maghrébins » et les « Comoriens » à Marseille

Les perdants du jeu des « communautés » : « Maghrébins » et « Comoriens » entre constructions identitaires difficiles et injonctions institutionnelles

Conclusion

 

Chapitre 5 / GOUVERNER AVEC LES NOTABLES DE LA SOCIÉTÉ URBAINE

COMITÉS DE QUARTIERS ET ASSOCIATIONS ENTRE RESSOURCES ET TERRITOIRES DE LA VILLE

L’hyperlégitimation politico-institutionnelle des comités d’intérêt de quartier

L’essor du secteur associatif entre redistribution des ressources publiques et contrôle politique

Conclusion

 

Chapitre 6 / LE CLIENTÉLISME FACE À SA REMISE EN QUESTION

LE GOUVERNEMENT PAR LA REDISTRIBUTION CLIENTÉLAIRE ENTRE (PEU DE) CHANGEMENTS ET (BEAUCOUP DE) CONTINUITÉS

Introduction

Moins de ressources capables d’engendrer des clientèles… mais encore des ressources à distribuer

Le reflux de la dénonciation des pratiques politiques marseillaises et du clientélisme

Malgré les transformations sociodémographiques et politiques, la continuité des groupes sociaux hégémoniques

Conclusion

 

Conclusion générale

[PARUTION] Les affaires louches dans l’économie. Krumme Touren in der Wirtschaft.

Ce volume, bâti à partir des contributions présentées lors du colloque à l’université de Francfort en octobre 2013 (voir l’appel à contributions et le programme du colloque ci-dessous : 20-09-2013).

La présentation du livre sur le site de l’éditeur.

La table des matières sur le site de l’éditeur.

 

[PARUTION] Les coulisses du politique dans l’Europe contemporaine

Les coulisses du politique dans l’Europe contemporaine. Scandales et corruption à l’époque contemporaine. Tome 3.

 

Présentation

Troisième et dernier volume d’une série consacrée à l’étude des coulisses du politique à l’époque contemporaine, ce livre collectif s’attache à traiter sur un mode universitaire des scandales et de la corruption, objets politiques aujourd’hui particulièrement sensibles et polémiques dans nos sociétés. Si les contributeurs français et étrangers réunis viennent de spécialités différentes, l’approche choisie se veut résolument constructiviste, historique et comparatiste.

Il s’agit en effet, après en avoir questionné les fondements, de poser les jalons d’une histoire de la corruption et de ses pratiques à l’échelle internationale, et singulièrement européenne, du début du XIXe siècle à nos jours. Si les cas français et allemands sont privilégiés, d’autres aires géographiques, de l’Europe latine aux Amériques, font également l’objet d’une attention soutenue. En mettant l’accent sur des moments et des territoires variés, l’ouvrage ambitionne de saisir la constitution de la corruption en question politique et en objet de débats publics. Il s’agit de comprendre ces processus de médiatisation en prêtant attention à la pluralité des acteurs, à la diversité des lieux et des moments, pour mieux saisir la genèse et les évolutions des scandales contemporains, échos de nos interrogations sur les formes du bon gouvernement et sur la morale publique.Olivier Dard, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Paris-Sorbonne, Jens Ivo Engels, professeur d’histoire moderne et contemporaine à l’université de Darmstadt, Andreas Fahrmeir, professeur d’histoire moderne et contemporaine à l’université Goethe de Francfort, et Frédéric Monier, professeur d’histoire contemporaine à l’université d’Avignon sont les coordonnateurs d’un programme de recherche franco-allemand sur l’histoire de la corruption. Ce programme est soutenu par les agences allemande et française de la recherche, ANR et DFG.

Sommaire

Formes de la dénonciation. Fighting against Corruption Newspapers and Public Morality in Modern Spain (Pol Dalmau Palet). Une corruption à la française. Le scandale des décorations vu de l’Empire allemand -1887 (Gérald Sawicki). Crisis and Corruption.The Anglo- Argentine Scandal Surrounding the Privatisation of the Buenos- Aires Sanitary Works 1888-1891 (Stephan Ruderer). Presse, mensonges et chemins de fer. L’affaire Homs- Bagdad à l’ombre de la question d’Orient (Nicolas Pitsos).L’affaire Hanau. Entre indignation, pratiques politiques déviantes et tentatives de normalisation de la vie publique au tournant des années 1930 (François Dubasque).Proxénétisme et corruption à Marseille dans les années 1920 et 1930. Pratiques et représentations (Laurence Montel). Corrupt Practices within the Funding of Politics and Government in the 20th century. Conservation of arcane structures by gauging the population and directed debates about the medial corruption of the public ? (Norbert Grube). Conflits de légitimité. Bureaucratic Corruption and Regime Change. The case of Denmark and Norway after 1814 (Ola Teige). La représentation de la corruption. L’Espagne dans la construction du libéralisme politique – 1840-1868 (Maria Gemma Rubi i Casals). Panama and the opposition. The perception of French and German socialists of the Panama scandal (Christophe Portalez et Anna Rothfuss). The Anti- democratic reflex. The pivotal years of scandalising political corruption in Germany – 1906-1920 (Norman Domeier). L’affaire Stavisky et l’Action française.Instrumentalisation intellectuelle et conséquences militantes – 24 décembre 1933-6 février 1934 (Anne- Catherine Schmidt- Trimborn). Le Parti communiste français et la corruption. De 1920 à nos jours (Jean Vigreux). De la critique du régime cléricalo- duplessiste, dit « vicié et corrompu », à la constitution de la « Grande Noirceur » au Québec des années 1950 (Martin Meunier). Échapper au scandale par le charisme.André Labarrère à Pau, ou la fidélité comme mécanisme de conservation du pouvoir (Johanna Edelbloude). Conclusion (Olivier Dard et Andreas Fahrmeir).Ouvrage publié avec le soutien de l’Agence nationale de la recherche.

[PARUTION] Patronage et corruption politiques dans l’Europe contemporaines

Patronage et corruption politiques dans l’Europe contemporaines 

Acheter le livre

Introduction : Patronage et corruption, des hypothèses de travail

1. « Mais la véritable corruption n’existe plus »

Les patronages à l’ère de la critique (Frédéric Monier)

2. La modernisation du clientélisme politique dans l’Europe du XIXe et du XXe siècle. L’impact du capitalisme et des nouvelles formes d’organisation politique (Jens Ivo Engels)

Partie 1 : Les mutations du premier XIXe siècle

3. Enjeux du clientélisme sous le Premier Empire : ambiguïtés des faveurs dans le cursus honorum d’un notable.

Le cas de François Tonduti de l’Escarène (Adeline Beaurepaire-Hernandez)

4. Les tribulations d’un solliciteur et la recommandation sous le Premier Empire (Stéphane Soupiron)

5. Continuity of patronage ? Favours and the Reform Movement in France and Germany from 1800 to 1848 (Jonathan Barbier, Robert Bernsee)

Partie 2 : De nouveaux seuils de tolérance

Entre fraudes électorales et faveurs parlementaires (années 1860-années 1930)

6. Electoral Corruption in Austro-Hungarian Transylvania at the Beginning of the Dualist Period (1867-1872) (Judit Pál)

7. Corruption ou système d’échange local ? Des normes en concurrence pour la définition de la légitimité électorale en France sous la IIIe République (Nathalie Dompnier)

8. Patronage, représentation et élections en Roumanie de 1875 à 1914 (Silvia Marton)

9. Lieux de politisation, lieux de corruption ? Les permanences parlementaires à Paris, 1890-1920 (Marnix Beyen)

10. Recommandations et clientélismes en miroir : la France de la IIIe République et l’Allemagne de la république de Weimar (Julie Bour et Volker Koehler)

Partie 3 : La reconfiguration de la corruption ?

11. Entre intérêts privés et intérêt public, l’architecte municipal, vecteur d’une corruption immobilière ordinaire dans l’Espagne franquiste (Céline Vaz)

12. Le système des pots-de-vin. Normes et pratiques des échanges corrompus dans l’Italie de Tangentopoli (Jean-Louis Briquet)

13. Une approche territoriale de la corruption urbaine en Espagne à l’orée du XXIe siècle (Nacima Baron-Yelles)

Conclusions (Olivier Dard)

[PARUTION] Cahiers Jaurès n°209. La corruption et ses critiques

N° 209, juillet-septembre 2013 – La corruption et ses critiques

https://www.cairn.info/numero.php?REVUE=cahiers-jaures&ANNEE=2013&NUMERO=3

Frédéric Monier

La corruption politique : une histoire européenne
pp. 3-13

Christophe Portalez

La Revue socialiste face à la corruption politique : du scandale de Panama à l’affaire Rochette (1892-1914)
pp. 15-32

Jens Ivo Engels Et Anna Rothfuss

Les usages de la politique du scandale. Le SPD et les débats sur la corruption politique pendant le Kaiserreich (1873-1913)
pp. 33-51

András Cieger

Les politiciens incompatibles : une campagne contre la corruption en Hongrie au début du XXe siècle
pp. 53-70

Frédéric Monier

Enquêter sur la corruption : Jaurès et la commission Rochette
pp. 71-91

Olivier Dard

Le moment Barrès : nationalisme et critique de la corruption
pp. 93-111

Société D’études Jaurésiennes

Assemblée générale du 23 mars 2013. Rapports
pp. 113-122

[PARUTION] La politique vue d’en bas: Pratiques privées et débats publics – 19e-20e siècles

Premier volume d’une série consacrée à l’étude des coulisses du politique à l’époque contemporaine, ce livre collectif est consacré à une histoire comparatiste du politique dans l’espace européen. Deux grandes questions sont examinées ici : les formes d’apprentissage de la politique en Europe au temps du Premier Empire d’un côté, les débats publics sur la corruption politique et l’évolution des pratiques de faveur, en France et en Allemagne, de l’autre.
Il s’agit, dans les deux cas, de chercher à savoir comment s’est formé l’homo politicus à l’époque contemporaine, et comment il en est venu à définir le bien commun, en actes et en discours. Au-delà d’une grande diversité dans les terrains d’enquête, ces études dessinent une histoire où les acteurs ordinaires entretiennent des relations complexes avec les gouvernants, où les sphères publiques, si souvent conflictuelles, abritent pamphlets et rumeurs, et où les pratiques de pouvoir révèlent l’existence de normes ambivalentes, voire contradictoires. Autant de jalons pour une nouvelle anthropologie historique du politique à l’échelle européenne.

Jens Ivo Engels, professeur à l’université de Darmstadt, est spécialiste d’histoire politique et culturelle à l’époque contemporaine (XIXe siècle), notamment des questions de corruption en Allemagne, France et Grande-Bretagne. Frédéric Monier, professeur à l’université d’Avignon, travaille sur la France de la IIIe République. Natalie Petiteau est professeur à l’université d’Avignon, où elle dirige des recherches sur l’histoire sociale et politique du premier XIXe siècle.

Sur le site de l’éditeur.

Sur le site du libraire Decitre.

Sommaire

 Première partie. La politisation des anonymes dans l’Europe napoléonienne
1. La France dans la presse britannique :  la concurrence des modèles politiques
2. Les pamphlets dans la guerre d’Espagne : discours des humbles ou discours vers les humbles?
3. Les Russes en correspondances dans la campagne de 1812
4. Villageois et citoyens : la politique dans les écrits paysans en France (vers 1780-1850)
5. Presse napoléonienne et processus de politisation au moment de la campagne d’Espagne

Deuxième partie. Bien public et corruption

6. Pour une histoire comparée des faveurs et de la corruption : France et Allemage (XIXe-XXe siècles)
7. Interplay of  corruption and bureaucratisation : the administrative reforms in Bavaria under Minister Montgelas (1799-1808)
8. Le scandale de Panama vu par un ancien député du Vaucluse : réseaux, amitiés et corruption sous la Troisième République
9. Crisis and corruption in the discourse of the Weimar Republic
10. La corruption dans la France des années 1930 : historiographie et perspectives de recherche
11. Le clientélisme sous la Ve République : l’exemple du député Louis JacquinotAnnexe : Panama, par Jean Saint-Martin (texte établi et annoté par Christophe Portalez)

[PARUTION] Legitimation, Integration, Korruption : politische Patronage in früher Neuezit und Moderne

Legitimation, Integration, Korruption : politische Patronage in früher Neuezit und Moderne, sous la direction de Ronald G. Asch, Birgit Emich et Jens Ivo Engels, Berne, Peter Lang, 2011, 331p.

Cet ouvrage collectif correspond aux actes du colloque organisé à l’université de Darmstadt en mars 2009, dans le cadre du précédent programme de recherche dirigé par Jens Ivo Engels – Korruptionsforschung -, avec le soutien de l’agence allemande de la recherche, la DFG.